PANIQUE...

Du 13 au 16 décembre à 19h

Danse

© Bertrand Marignac
© Bertrand Marignac

De Juliette Stolzenberg et Dominique Petit

 

Panique... propose une réinterprétation contemporaine du mythe de Pan et Syrinx, sous forme de poème musical et chorégraphique, alliant le jeu de la flûte et celui de la danse.
D’après “les métamorphoses” d’Ovide et le “Prélude à l’après-midi d’un faune” de Debussy.

La flûte est le point fondateur et le sujet même de la pièce : tout est conçu, organisé en fonction de cet instrument et des musiques de Debussy, Varèse et Glück.
A travers le mythe magnifiquement poétique de la naissance de la flûte, Juliette Stolzenberg alterne jouer de la flûte/danse, tour à tour nymphe et faune.
Le duo avec Dominique Petit permet de déployer tout un champ d’échos, de résonnances entre le quotidien et le rêve, le masculin et le féminin, la matière et la psyché.
Pour ce spectacle, elle s'empare de la scène pour questionner joyeusement le créateur qui est en chacun de nous.

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée 55mn
13€ / 10€ (groupe) / 8€ (réduit)
Réservations au 05 55 77 37 50

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

En Co-Accueil avec les centres culturels municipaux

 

Dans la cadre des Itinéraires chorégraphiques



DEUX FEYDEAU SINON UN !

DEUX FOLLES COMÉDIES À DÉVORER EN FAMILLE !

DU 23 AU 31 DÉCEMBRE

Du 23 au 30 décembre à 19h

Relâches les 25 et 26

Samedi 31 décembre à 18h et 21h

Vaudeville

© Creafix Studio
© Creafix Studio

COMPAGNIE THÉÂTRE SUR LE FIL

Mise en scène Jean-Paul Daniel
Avec Séverine Garde Massias, Giancarlo Ciarapica, Sonia Erhard, Frédéric Besse et Philippe Labonne
Décors Alain Garde
Lumière autonome Franck Roncière

 

« Rire, c’est se dédoubler, se défendre, résister. Alors rions, rions aux larmes, à se tordre aux éclats,

à gorges déployées. »
 Extrait note d’intention, Jean-Paul Daniel

 

FEU DE LA MÈRE DE MADAME Quatre heures dix. C’est la nuit. Yvonne, maîtresse de maison au caractère de feu, dort paisiblement… Lucien, le mari, a oublié ses clés. Contraint de réveiller sa femme, il déclenche ainsi une tempête qu’il n’est pas prêt d’oublier. Le torchon brûle entre les époux… et c’est sans compter les interventions d’Annette, domestique complètement improbable, aussi bourrue que peu réactive.
Cerise sur le gâteau de cette nuit déjà mouvementée, « Joseph, le nouveau valet de chambre de la mère de Madame », tant ahuri qu’ahurissant, vient annoncer une terrible nouvelle. La nuit sera longue…

 

MAIS N'TE PROMÈNE DONC PAS TOUTE NUE La désinvolte Clarisse Ventroux a la manie d’évoluer chez elle en chemise de jour, légèrement transparente. Elle s’offre ainsi au regard amusé du domestique, au regard perplexe de son fils de treize ans, aux regards gourmands des visiteurs impromptus et importants, dont le maire de Moussillon-les-Indrets, adversaire politique du mari député. Ventroux réprimande sa femme en lui répétant « Mais n’te promène donc pas toute nue ! », sans parvenir à se faire entendre…

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée 1h45
13€ / 10€ (groupe) / 8€ (réduit)
Réservations au 05 55 77 37 50

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES