EN RESIDENCE AU THEATRE

CIE CHAUSSE-(TRAPPE)

GENES 01

Résidence du 22 AU 26 octobre

Théâtre et danse

©Ju-st
©Ju-st

 

« Gênes était une ville et malgré tout elle l’est encore, mais en plus elle est devenue un lieu de l’esprit. Elle représente d’autres choses. L’auto-célébration du pouvoir. Sa contestation qui se manifeste. La tragédie qui couvre et découvre toute chose. » 

 

Gênes 01 de Fausto Paravidino relate les évènements lors du sommet du G8 à Gênes en 2001 et la répression qui s’est abattue sur les manifestants alter-mondialistes. Une tentative de reconstitution, une conversation construite autour de témoignages subjectifs, parfois anonymes mais toujours bien réels, des voix plurielles dialoguent, et résonnent entre elles. Pour sa première création, la Cie Chausse-[trappe] s’installe en résidence à Expression 7 pour un travail plateau autour du chœur structuré par les voix et les corps de deux comédiennes et de deux danseuses. Un puzzle de contre-sommet sous tension partageant l’intime et le documentaire, qui invite le spectateur à réaliser progressivement l’étrangeté de la situation.

 

De et avec Fausto PARAVIDINO

Traduction Philippe DI MEO / L'Arche Editeur

Equipe Amélie ROUFFANCHE, Franck CHAUVEAU, Matthiew BENAYOUNE

Avec Anaïs CAILLAUD, Alexandra TERACHER, Léna MARTIN et Teresa SALERNO

 

CREATION SAISON 2019 / 2020

CIE THEATRE DE L'ECALE

CATHERINE N'EST PAS MECHANTE

Résidence du 29 octobre au 2 novembre

Monologue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Filleul est l'un des metteurs en scène du Théâtre de l'Ecale, implanté à Limoges depuis 1973. Il alterne grands auteurs (Tchekov, Jules Renard, Harold Pinter...) et créations personnelles.

Catherine n'est pas mechante est son 7ème texte. Tous sont publiés aux éditions EDILIVRE.

 

« J'aime regarder la télé.

J'ai toujours aimé. Depuis que je suis toute petite.

Mon frère et mes sœurs préféraient jouer.

Lui avec son légo, elles avec leurs poupées. Moi, non. Je jouais pas. Ni à la poupée, ni à autre chose.

Y'a toujours eu la télé, chez nous. Elle était dans la cuisine, posée sur le frigo.

Toute manière, y'avait pas de salle à manger ni de salon. Juste deux chambres. Une pour les parents et une pour les quatre enfants. »

 

Texte et mise en scène Patrick FILLEUL

Avec Valerie SARRAZIN

 

RESIDENCE AVANT LES PREMIERES REPRESENTATIONS DU 7 AU 10 NOVEMBRE 2018

 


COLLECTIF ZAVTRA

LE METEORE

Résidence du 15 au 19 avril 2019

Théâtre

©Bieke Depoorter
©Bieke Depoorter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wolfgang Schwitter est écrivain, prix Nobel. Il meurt puis ressuscite. Dans son ancien atelier, aujourd’hui appartenant à un peintre et sa femme, il attend la mort. Pendant que tout un monde se démène à son chevet, lui, n’a qu’une obsession. Mourir.

 

Tout en conservant le texte original, adapter et resserrer l’action dramatique autour de cinq personnages pour cinq acteurs. Une mise à nu.
Plonger dans le destin d’un homme qui choisit la fin.
Une comédie macabre entre rêves et réalités, théâtre et cinéma.

 

D’après Friedrich DÜRRENMATT - Marat-Sade de Peter WEISS - Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis BUÑUEL / L’Arche Editeur

Avec Elisa DELORME, Clément DELPERIE, Timothée FRANCOIS, Vladimir BARBERA et Jean-Baptiste TUR

Collaboration artistique Erwann Mozet

Création costumes Anastasia KROUGLIAK / scénographie Marlène GRIMAUD

Mise en scène et adaptation Guillaume DELALANDRE
CREATION SAISON 2019 / 2020

CIE LE FIL DE L'A20

LES AILES DE L'ESCARGOT

Résidence du 22 au 26 avril 2019

Théâtre

©Géraldine Ponsolle
©Géraldine Ponsolle

 

Nous allons parler d’amour, avec les corps différents qu’on a, avec les idées qu’on va semer dans l’espace, dans l’ailleurs.
On va se faire du cinéma pour tourner autour de nous.
On va se montrer tel qu’on se cache.
Avec Claude et Jérôme, on se trouve jolis, on aime bien se faire rire et parfois tout se taire.
Les intentions relatives, on se connaît depuis des lanternes allumées et pourtant on se découvre et on veut s’éclairer, c’est pour ça qu’on se parle.

 

Texte et mise en scène Sandro PECOUT
Avec Claude GELEBART et Jérôme LAGUZET

 

RESIDENCE AVANT LES PREMIERES REPRESENTATIONS DU 2 AU 5 MAI 2019