LE RIDEAU NOIR

Jeudi 18 janvier à 19h

Conférence littéraire

Avec Pascal Léonard

 

En 1673, Molière n'est pas vieux (un peu plus de 50 ans) mais il est précocement usé par la maladie et les luttes incessantes contre les cabales de toutes sortes. Cependant le saltimbanque a toujours de la ressource, et, après avoir écrit et joué plus de 30 pièces, il a bien envie encore, avec Le Malade imaginaire d'amuser et de s'amuser, de plaire et de déplaire, de charmer et de choquer. Et il le fera magistralement dans cette ultime comédie-ballet que l'on dirait composée par un homme sentant venir sa fin (ce n'est sans doute pas le cas) et désireux de présenter l'éblouissante synthèse de toute son œuvre.

Pascal Léonard, professeur agrégé de Lettres moderne évoque l’ultime pièce de Molière sous le titre « Rideau noir ». Il se propose de rechercher un peu la signification réelle de cette comédie médicale.
3 axes de recherche :
Une pièce amusante, divertissante.
Une pièce polémique, qui attaque la médecine.
Puis Pascal Léonard défend une thèse personnelle qui montre que la cible qu’est la médecine, est pour Molière une façon de s’en prendre à une autre cible. Laquelle ?...

Thèse originale et discussion possible !

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée 1h10
Tarifs 8€ / 6€ (réduit)
Réservations au 05 55 77 37 50



PARLER LA BOUCHE PLEINE

Jeudi 25 janvier à 19h

Vendredi 26 janvier à 20h30

Théâtre sans parole

© Thierry Laporte
© Thierry Laporte

Conception & mise en scène Julien BONNET / texte souterrain Thomas GORNET / avec Max BOUVARD, Nathalie DAVOINE, Evguénia CHTCHELKOVA, Aurélien LE GLAUNEC, Caroline GUYOT, Catherine LAFONT, Bernard OULÈS / création lumière Claude FONTAINE / scénographie Jean-François GARRAUD / musique originale et son Adrien LEDOUX / costumes Sarah LETERRIER / travail chorégraphique Evguénia CHTCHELKOVA / collaboration artistique Marine DUSÉHU / production Compagnie du Dagor / co-production et accueil en résidence Scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat / La Mégisserie-scène conventionnée de Saint-Junien / avec le concours de l’Etat-Ministère de la Culture (DRAC Nouvelle-Aquitaine) et le soutien de l’OARA-Nouvelle-Aquitaine / avec l’aide de la SPEDIDAM

 

Autour d’une table, les parents, les enfants, la tante, le copain de la fille.

Une famille comme les autres. Ou pas.

Des retrouvailles comme les autres. Ou pas.

Un dimanche comme les autres. Ou pas.

Un repas où l'on attend quelqu'un qui n'arrive pas.

Qui n’arrivera peut-être plus jamais.

Peut-être que le copain de la fille est gêné de se retrouver au milieu d’une dispute.

Sans doute que le petit frère raconte des blagues, que la tante s’agace.

Peut-être que le père rêve dans son coin et que la mère se lève sans cesse de la table.

Peut-être que la sonnerie du téléphone rythme le cours du repas jusqu'au coup de fil expliquant l’absence de celui qu’on n’attend plus.

 

La Cie du Dagor poursuit son travail autour de la non-parole. Ce n’est pas de la danse, ce n’est pas du mime. C’est raconter une histoire sans un mot, délicatement, avec un geste, un mouvement ou un regard, en convoquant l’imaginaire de chacun.e, pour parler du thème universel de « la famille ».

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée 1h
13€ / 10€ (groupe) / 8€ (réduit)
Réservations au 05 55 77 37 50

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

Accessible aux personnes sourdes

Spectacle visuel

Séances scolaires > c'est par ici