LE PARI DU CHIEN BOITEUX

Vendredi 18 janvier à 20h30

Conférence littéraire

Avec Pascal LEONARD


Dans tout le monde occidental, l’expression artistique connaît un véritable bouleversement au cours des années 50-60. Pour ce qui concerne le théâtre, le franco-irlandais Samuel BECKETT est certainement celui qui, face au vieil art dramatique, signe les œuvres les plus iconoclastes. En attendant Godot, en 1953, fait scandale mais assure à son auteur un renom dont Fin de partie, quatre ans plus tard, confirmera le caractère sulfureux.
Sur scène, un paralytique aveugle tyrannise un serviteur endolori devant deux poubelles où pourrissent les parents du maître. Voilà les personnages de ce cauchemar dont le titre, Endgame, emprunté au jeu d’échecs, et le premier mot, « fini », disent d’emblée toute la portée désespérée.


Pascal LEONARD, conférencier littéraire, analysera cette pièce majeure du théâtre moderne, la situant dans le contexte de son époque et de l’œuvre générale de BECKETT. Et pour lui, Fin de partie n’appartient pas, contrairement à ce que l’on en dit généralement, au théâtre de l’absurde…

Thèse originale et discussion possible !

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée 1h15
Tarifs 8€ / 6€ (réduit)
Réservations au 05 55 77 37 50



LE REVE D'UN HOMME RIDICULE

Mercredi 23 et Jeudi 24 janvier à 19h

Vendredi 25 janvier à 20h30

Théâtre

©Véronique Framery
©Véronique Framery

 

COLLECTIF CORNERSTONE
De Feodor DOSTOIEVSKI
Avec Simon MAUCLAIR & Thomas DELPERIE
Traduction André MARKOWICZ
Mise en scène, adaptation Simon MAUCLAIR
Création musicale & sonore Thomas DELPERIE
Création lumière Gérard GILLOT
Assistanat & création costumes Anastasia KRUGLIAK
Régie Jérôme LEGER

C’est un homme ridicule, et qui le sait. Un looser magnifique, qui, déterminé à se suicider, refuse son aide à une petite fille en détresse, s’endort, fait un rêve, et se convertit aussitôt en prêcheur exalté, défendant l’amour de la vie et de l’autre face aux turpitudes d’une société corrompue.

Après avoir monté « Notre petite ville » (du triple prix pullitzer Thornton Wilder), Simon Mauclair s’empare d'une nouvelle de Dostoïevski qui le suit depuis des années. Avec Le rêve d’un homme ridicule, l’acteur se met en scène aux côtés du guitariste, homme-orchestre et metteur en sons Thomas Delpérié, dans une forme musicale et performative de l’œuvre du génie russe, au cœur même d’un monde idéal, fantasmé, qui finira perverti. On en revient tous transformés.
Un monologue pour un comédien et un musicien pensé de façon à déminer tout mysticisme, et ausculter l’ambivalence tragicomique d’un homme ridicule, du « burn-out poétique » à l’épiphanie philosophique.

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée 1h05

Tarif 13€ / 10€ (groupe) / 8€ (réduit)
Réservations au 05 55 77 37 50

INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

Séances scolaires > c'est par ici

Accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes

Prédominance du texte sur la scénographie